Pandémie et investissement immobilier : les changements en vue

La chute annoncée des bourses impacte tous les secteurs productifs. Mais cela ne reste pas à la hauteur de l’investissement, mais se répercute également auprès des consommateurs. Alors quelles en seront les conséquences sur l’investissement immobilier ?

Les mesures ne sont pas en faveur des emprunts

Les établissements de crédit n’ont pas eu leur grâce de la part des mesures économiques de redressement. La France n’a pas encore annoncé dès lors un allègement autour de la fiscalité immobilière. Le taux d’intérêt reste presque inchangé à quelques points de près. Bref, il est toujours temps de renégocier son taux ou d’envisager de conclure un prêt à taux fixe.

Le terrain est toutefois propice à un investissement

« Je mets en vente ma maison en vue de combler mes difficultés financières », c’est tellement désolant d’entendre cela. Mais de tels propos vont engendrer deux conséquences toujours profitables aux investisseurs. L’un d’avoir un prix de bien immobilier en rabais par rapport à la situation normale et l’autre d’avoir déjà de nouveaux locataires. Investir au centre plus peuplé sera toujours valide, car la fluidité des transports communs semble floue.

Les banques visent une assurance de remboursement

Les mêmes mesures ne tranchent pas en faveur des banques. L’horizon annonce pour eux, une pluie de pertes de crédit à cause des baisses de revenue. Ainsi certains prévoient d’augmenter légèrement leurs taux immobiliers. En échange, tant que le terrain est toujours favorable pour investir, une valorisation du nouveau bien acquis est recommandée pour récompenser une telle hausse de remboursement.